Sophrologie

Traditionnelle

OU

Sophrologie

&

SBAA

Stimulation

Bilatérale

Alternée

Auditive

SOPHROLOGIE TRADITIONNELLE

Pratique psychocorporelle alliant des techniques telles que l’hypnose, le zen, le mindfulness… la sophrologie est une méthode de relaxation psycho-dynamique qui s’appuie essentiellement sur la détente physique et psychique, obtenue grâce à des exercices de respiration, et la visualisation positive. En aidant le patient à accéder à un état modifié de conscience, elle a pour objectif de transformer nos angoisses ou phobies en pensées positives afin de nous libérer des pensées limitantes et des blocages inconscients qui nous freinent ou nous invalident dans de nombreux domaines.

Cette discipline, qui fait partie des thérapies brèves, peut également se travailler sur le long terme. Alors nommée sophro-analyse, elle tient compte de l’héritage des analystes européens et amène le patient à privilégier l'instrument de la parole.

 

Déontologie

Quand il n'est pas médecin, le sophrologue reste dans le cadre fixé par le code déontologique de sa profession ou de sa fédération. Il est avant tout un enseignant qui transmet ce qu'il a lui-même expérimenté et intégré. La finalité de l'entraînement sophrologique est de conduire chacun vers plus d'autonomie et de liberté de pensée et d'action.

Il est essentiel de vérifier que votre sophrologue est bien adhérent à une fédération, un syndicat ou un organisme représentatif de la profession.

Je suis membre de la Société Française de Sophrologie

www.sophrologie-francaise.com

J'adhère à la Chambre Syndicale de Sophrologie

www.chambre-syndicale-sophrologie.fr

 

La séance de SOPHROLOGIE TRADITIONNELLE dure 55 minutes et mes honoraires sont de 55 euros.

Règlement par chèque ou espèces. Pas de CB.

Certaines mutuelles prennent en charge les séances de sophrologie. Sur votre demande, un justificatif de règlement vous sera remis.

Sophrologie et stimulation auditive

 

Dans le cadre de ma pratique de sophrologue, j’utilise également une technique particulière à des fins thérapeutiques. Il s’agit d’un dispositif qui facilite une isolation auditive permettant un état de conscience modifié plus profond que celui qu’autorise une séance de sophrologie classique.

 

Le patient, installé en position assise ou allongée, est équipé d’un casque audio qui l’isole des sons extérieurs. Lors de la séance, des exercices de respiration dite en cohérence cardiaque sont pratiqués puis un programme de sons et musiques adaptés à la problématique à traiter sont diffusés et conjugués à ma voix.

Le fait d’être au plus proche du sensoriel auditif,  excluant toute perturbation extérieure favorise une immersion plus profonde dans l’état de conscience modifiée (état sophroliminal) à l’instar des techniques thérapeutiques hypnotiques.

 

Cet état sophroliminal profond obtenu, j’utile parfois, dans le cas de problématiques dont les origines se révèlent être traumatiques (deuil, rupture, licenciement, maladie, violences, déménagement, blessure de l'enfance, vécue ou imaginée...), une alternative à cette première méthode de thérapie auditive : la Stimulation Bilatérale Alternée Auditive  (SBAA). ( Toujours en conjugaison avec la sophrologie et la cohérence cardiaque).

 

Cette technique s’appuie sur des sons, passant de l’oreille gauche à celle de droite, qui sont diffusés dans le casque du patient. Cette technique se base sur le même principe que l’EMDR (Eye-Movement Desensitization and Reprocessing, en français :  Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements Oculaires), thérapie développée vers la fin des années 80 dans la Baie de San Francisco (Palo Alto) par Francine Shapiro et notamment promue en France, au travers de son livre « Guerir » par le Docteur David, Servan Shreiber.   Au début de l’exploitation de cette méthode, on n'utilisait que les mouvements oculaires, mais l'on s'est rendu compte que d'autres stimulations bilatérales avaient le même effet : tapping (tapotements sur les rotules, les mains ou les épaules), stimulation auditive ou capteurs qui vibrent dans chaque main.

 

Le traitement par la Stimulation Bilatérale Alternée Auditive vise à lever les mécanismes psychologiques reliés aux inhibitions et aux blocages. Il permet d’atteindre un contact plus profond avec soi et facilite la libération des schemas cognitifs et comportementaux mal-adaptatifs ou dysfonctionnels. Il s’inscrit dans le mouvement Palo Alto de recherche clinique et de soins inaugurés par la psychanalyse, la thérapie cognitive et comportementale (TCC), les traitements par exposition, la médecine humaniste, les thérapies systémiques et les psychothérapies brèves centrées sur la personne.

 

Plusieurs études contrôlées ont démontré la remarquable efficacité de la thérapie par stimulation bilatérale alternée (la plus connue et utilisée étant l’EMDR) pour la résolution les états de stress post-traumatiques autant chez les victimes de traumatismes civils (viols, accidents, deuils) que chez les vétérans de la guerre ou les victimes de conflits dans les pays en voie de développement.

 

Dans notre cas, il ne s’agit pas de mouvements alternatifs des yeux mais d’une stimulation acoustique alternée lors d’une séance de sophrologie, qui vient intensifier le processus. La thérapie sophrologique par SBAA s’appuie sur ce principe de stimulation des deux hémisphères. Il s’agit d’une approche de psychothérapie qui utilise la stimulation par stimuli auditifs.

 

 

Toutes les recherches sur le sujet confirment son aspect non invasif. Aucun effet secondaire n’a été mis en évidence. Les seules contre indications sont celles liées à certains troubles de l’audition.

(Toutefois, cette thérapie est une techniques très utilisée dans le traitement des acouphènes. Traitement Hiperion@).

 

Parler d’une problématique qui nous affecte, dans le cadre d’une psychothérapie classique, n'est parfois pas suffisant pour guérir : il est important de passer aussi par le corps et par les émotions. Le coeur de cible des thérapies psycho-corporelles. L’impact thérapeutique de la sophrologie conjuguée à la SBAA se situe notamment au niveau du cerveau lymbique, de l’agmydale, le siège des émotions. Par cette méthode, le patient peut ainsi se libérer émotionnellement et faire appel à ses propres ressources afin de se libérer du souvenir du traumatisme à la source de la problématique.

Comme les mouvements oculaires, la stimulation bilatérale auditive alternée favoriseraient la formation de nouvelles connexions en lien avec les souvenirs du traumatisme. Au cours de la séance, grâce à l'attention portée simultanément à la situation problématique et aux stimulations sensorielles dans le présent, des informations apaisantes sont transmises aux régions du cerveau impliquées dans l’émotion. Les images, les sons et les sensations liés au traumatisme stockés dans le cerveau, prêts à se réactiver au moindre rappel, peuvent alors être traités. La pensée rationnelle peut opérer et les souvenirs sont archivés dans le passé (ce qui est leur place).

 

Si la thérapie par stimulation alternée a d'abord été validée dans le stress post-traumatique, les études ont montré depuis que cette méthode soignait aussi les phobies, les attaques de panique, les addictions, les troubles du comportement alimentaire... Mais aussi les deuils difficiles, l'anxiété, la dépression et ses rechutes, et même la douleur. La thérapie fonctionne dès lors qu'un trauma, même minime, est à l'origine du problème. Pour l’état dépressif, cela peut être une rupture, un licenciement, un déménagement, une blessure de l'enfance, vécue ou imaginée...

 

La sophrologie conjuguée à la SBAA nettoie les traumatismes parfois oubliés, qui ont été "avalés" sans être "digérés" et qui restent donc figés dans le corps comme un bloc. Elle présente l'avantage de donner des résultats rapides. En moyenne, quelques séances permettent de débloquer un souvenir douloureux. Mais parfois, un traumatisme en cache un autre, plus ancien et plus profond qui revient à la surface. On les traite successivement à chaque séance, jusqu'à s'en débarrasser complètement. Le résultat est durable, ce qui est acquis est acquis.  

 

 Même si la technique paraît simple et presque magique, elle ne se limite pas à l'aspect mécanique la stimulation alternée, mais prend aussi en compte les émotions, la verbalisation... Et c’est là que la sophrologie classique et la coherence cardiaque conjuguées à la SBAA donnent toute leur efficience. 


l’écoute alternée, en état modifié de conscience, décale l’attention du cerveau : on dit que le cerveau se met en position d’écoute profonde. La pensée, par représentation mentale, se nourrit d’un mode bien consolidé de percevoir le monde. Souvent, l’effort intellectuel, aussi introspectif soit il, ne parvient pas seul à faire face aux souffrances eu égard à son propre « cablage » qui oppose des résistances au changement.

 

En revanche, le cerveau bénéficiant de la surprise du déplacement de l’attention, peut créer de nouvelles connexions pour traiter l’information. La répétition d’une telle sollicitation est supposée enrichir sensiblement la plasticité cérébrale, phénomène indispensable à toute forme de malléabilité de la pensée, d’apprentissage et de changement. La SBAA, associée à la pratique de la sophrologie et de la cohérence cardiaque favorise une remise en phase entre les entités physiologiques, émotionnelles et rationnelles.

 

 

 

Comment se déroule une séance ?

 

Lors de l’anamnèse (entretien préliminaire) le patient, en position assise ou allongée,  est  invité à évoquer des éléments marquants de sa vie. Puis la méthode est expliquée et la séance peut commencer.

Après un sophronisation de base axée sur la respiration en cohérence cardiaque, le praticien propose de visauliser un « lieu ressource » où le patient se sent bien (un lieu imaginaire ou existant dans lequel il peut se sentir en sécurité). Puis le sophrologue l’invite à évoquer la situation problématique, la pensée négative (« je suis en danger ») et l'émotion désagréable (la peur) qui s’y rattache, ainsi que la pensée positive qu’il souhaite substituer au négatif (« je suis en sécurité, j'ai les ressources pour m'en sortir»).

Le praticien diffuse alors, au travers du casque, des sons alternatifs tout en invitant le patient à garder à l’esprit le souvenir traumatisant et à se réfugier mentalement dès que nécessaire, en cas d’émotions intenses, dans le lieu apaisant, symbole du présent sécurisant. Les sensations corporelles sont également observées et apaisées par la respiration.

 

En fin de séance, une évaluation de l’état de stress, tant sensoriel qu’émotionnel, du patient est effectuée, (à l’instar des techniques de thérapie cognitivo-comportementale) afin d’observer et ancrer les bénéfices immédiats de la séance.

 

Après désophronisation, on termine par un temps de parole.

 

Le tout dure une heure. Les séances suivantes sont souvent un peu plus courtes. On travaillera sur la même situation, si des symptomes persistent ou sur une autre, s’il s’en est révélée.

 

 

La séance de SOPHROLOGIE et SBAA dure 60 minutes et mes honoraires sont de 70 euros.

Tarif de 5 séances à 55 euros la séance.

Règlement par chèque ou espèces. Pas de CB.

Certaines mutuelles prennent en charge les séances de sophrologie. Sur votre demande, un justificatif de règlement vous sera remis.

Formation professionnelle

En collaboration avec l’organisme de formation Passage parentalité

Formations destinées aux familles et aux pros de la petite enfance. Crèches et assistantes maternelles.

Tarifs, modalités et renseignements :

06 12 21 26 67 ou cotecour.atelier@gmail.com

 

Formation en sophrologie

J’enseigne également à l’IPEES, Institut de Psychothérapie et d’Enseignement En Sophrologie de Lyon, qui forme des futurs sophrologues. Vous trouverez toutes les informations concernant ce cursus sur : www.sophrologie-formation-ipees.com

Et au 06 12 21 26 67 ou cotecour.atelier@gmail.com

    

Analyse des pratiques professionnelles

Tarifs, modalités et renseignements :

06 12 21 26 67 ou cotecour.atelier@gmail.com

FORMATIONS

 

© Pascal Blanchard created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now